Passer au contenu

/ Département d'anthropologie

Je donne

Rechercher

Whiskeychan, Tim (2010). École Luke Mettaweskum, Nemaska

Stages aux programmes en études autochtones

Stage individuel

Le stage individuel permet d’être en contact avec un milieu de pratique autochtone, ou un milieu qui travaille avec et/ou pour des Autochtones.

L’étudiant ou l'étudiante sera en contact avec des Autochtones au moins de temps en temps, idéalement très souvent ou tout le temps. Il s’agit d’un cours de terrain.

Informations générales

Coordonnateur des stages
Mathieu Boivin
Pavillon 3744 rue Jean-Brillant
Bureau C-550-37

L’étudiant ou l'étudiante doit élaborer avec un superviseur de stage un projet qui sera effectué dans un milieu de pratique. Ensemble, ils déterminent la durée et le déroulement. L’étudiant ou l'étudiante ne peut faire d’intervention (dans le sens où l’entendent le travail social, la psychoéducation, etc.), mais il ou elle peut faire de l’observation et des activités supervisées. Il ou elle ne peut s’inscrire que s’il a l’accord de la direction du programme.

Charge de travail : À la FAS, les stages sont d’une durée officielle de 135 h. Ce temps doit inclure la préparation du projet (revue de littérature, écriture), le temps passé dans le milieu (ex. : un jour par semaine pendant 1 ou 2 mois; 2 ou 3 semaines à plein temps, etc.) et la rédaction d’un rapport de stage. Le superviseur de stage établit le nombre de pages que doivent comprendre le plan du projet et le rapport de stage. Dans tous les cas, une version résumée d’une page au maximum sera présentée au milieu de pratique.

Milieu de pratique : Le milieu de pratique peut être déterminé à partir des ressources de l’étudiant ou l'étudiante, du superviseur ou de la direction du programme. Il est important qu’une personne sur place (maître de stage) puisse rendre compte au superviseur de ce que fait l’étudiant ou l'étudiante. Le superviseur peut demander de courts comptes rendus réguliers à l’étudiant ou l'étudiante pendant le trimestre.

Notation : À la fin du stage, l’étudiant ou l'étudiante doit remettre un rapport de stage à son superviseur. Une seule note finale est donnée à l’étudiant ou l'étudiante. L’étudiant ou l'étudiante et le superviseur conviendront de noter le rapport final seulement, ou de noter les comptes rendus et le rapport final. La note est présentée sous la forme de pourcentage et de lettre (ex. : 85%, A). Elle doit être transmise au TGDE du programme, Michel Nozil.

Cette formule est flexible, comme peuvent l’être les travaux pratiques et les lectures dirigées. Elle peut être adaptée en fonction de votre discipline et en fonction des exigences et particularités du milieu de pratique.

Pour plus de détails, consultez le Guide de stage.

Stage collectif

À travers une expérience immersive sur le terrain en communauté, les étudiant.es seront amené.es dans ce cours à mieux comprendre différents enjeux liés aux réalités autochtones : revendications territoriales, autonomie gouvernementale, utilisation et gestion du territoire, histoire de la colonisation, impacts des politiques d’assimilation, cosmologies et spiritualités, stratégies de guérison sociale et communautaire… En plus de mener des réflexions théoriques liées aux dossiers autochtones et de se familiariser plus particulièrement avec les réalités des Autochtones d’une communauté particulière, les étudiant.es seront amené.es à développer des savoirs et des compétences liés à la compréhension, à la communication et à l'intervention auprès des peuples autochtones. Ce cours est réalisé en partenariat une communauté ou un organisme autochtone.

Objectifs

Développer une ouverture d'esprit et un sens critique face aux principaux enjeux éthiques et aux préoccupations et réalités actuelles des mondes autochtones. Acquérir une meilleure compréhension d’un ou de plusieurs enjeux associés à la diversité autochtone. Approfondir les éléments essentiels au développement et au maintien de relations et d’échanges réciproques entre Autochtones et Allochtones.