Passer au contenu

/ Département d'anthropologie

Rechercher

Perspectives d'emploi

Les diplômés en anthropologie peuvent œuvrer au sein de ministères (Éducation, Immigration, Culture, Affaires indiennes et du Nord, Relations internationales, etc.) ou d’organismes gouvernementaux ou non gouvernementaux. Ils sont responsables ou agents :

  • de recherche;
  • de communication;
  • de développement;
  • de programme;
  • de relations interculturelles;
  • communautaires.

Ils ont également l’occasion de travailler dans les médias ou les musées.

Les anthropologues peuvent aussi être embauchés à titre de personne-ressource ou de médiateur culturel. À cette fin, ils aident les comités de citoyens ou groupes autochtones à mieux cerner les besoins de leurs membres, pour ensuite former des projets et formuler des revendications.

Le marché de l'emploi en anthropologie

On ne peut pas travailler en tant qu’anthropologue professionnel muni d’un diplôme de 1er cycle. Cela requiert une maitrise ou un doctorat.

Cela dit, les organismes recrutent fréquemment des diplômés en anthropologie même si cette exigence n’est pas explicitement requise pour ces postes. Cherchez les contextes sociaux assez fluides et en évolution – vos talents et votre expertise brilleront.

De nombreux diplômés utilisent ainsi leur formation anthropologique pour faire valoir leurs compétences dans plusieurs domaines, reflétant la polyvalence et la multidisciplinarité de l'anthropologie. On peut considérer l’anthropologie comme étant une formation générale très élaborée, permettant une réflexion et un cheminement personnel de grande qualité.

En plus de l'enseignement et de la recherche universitaire, les anthropologues peuvent occuper une multitude de postes :

  • Agent de projet (CLSC, organisme communautaire ou gouvernemental)
  • Agent de recherche (organisme communautaire, gouvernemental ou parapublic, centre de recherche gouvernemental ou institutionnel)
  • Coordonnateur d'un organisme militant
  • Coordonnateur de projet social (organisme communautaire ou humanitaire)
  • Conservateur de musée (responsable de collections et d'expositions)
  • Coordonnateur de recrutement (centre de recherche, entreprise, hôpital)
  • Directeur communautaire (CLSC, association communautaire)
  • Intervenant (travail social, association communautaire)
  • Assistant ou coordonnateur de projet de recherche scientifique (fouilles archéologiques et paléontologiques)
  • Planificateur en interprétation (musée)
  • Professionnel de recherche (centre de recherche gouvernemental ou universitaire)
  • Analyste de politique (organisme politique nationale et internationale – ONU, OTAN, etc.)
  • Agent de liaison (centre de recherche gouvernemental ou universitaire, CLSC)
  • Chargé  de projet (média écrit et électronique touchant les associations professionnelles)
  • Responsable de réseau d'aide (organisme communautaire)
  • Spécialiste en recherche et intervention sociale et politique (ONG)

La dimension humaniste, polyvalente et multidisciplinaire de la formation intellectuelle des anthropologues, alliée à l'aspect scientifique de la discipline, constitue une bonne combinaison pour travailler dans plusieurs secteurs où la clientèle est hétérogène.

Références utiles sur la carrière d'anthropologue

Voici quelques références pouvant être utiles afin d’explorer les possibilités de carrière en anthropologie.

Au Canada

Aux États-Unis

Osez continuer aux cycles supérieurs!