Laboratoires et groupes de recherche

Ethnologie et ethnolinguistique

Laboratoire d'anthropologie visuelle

Le Laboratoire d'anthropologie visuelle (LAV) met à la disposition des chercheurs et des étudiants des cours ANT3141 – Anthropologie visuelle et ANT3142 – Atelier en film ethnographique une large collection de films ethnographiques, une collection de livres et d’articles en anthropologie visuelle ainsi qu'une base de données audiovisuelles. Il offre aussi un accès à de l'équipement numérique (montage vidéo) aux étudiants inscrits au cours ANT3142.

Le LAV se propose de développer des collaborations en anthropologie visuelle aussi bien sur le plan national qu’international.

Le laboratoire est situé au local C-3042 du pavillon Lionel-Groulx.

Coordonnatrice
Simona Bealcovschi, chercheuse invitée
514 343-6111, poste 2151

Laboratoire d'ethnologie et d'ethnolinguistique

Laboratoire d’ethnologie et d’ethnolinguistique

Cet espace est dédié spécifiquement au traitement et à l’analyse du discours.

Des séances portant sur des aspects spécifiques du travail d’analyse des données ethnolinguistiques ou ethnographiques seront dispensées mensuellement : depuis la réalisation d’entretiens, leur enregistrement, leur transcription, jusqu’à leur analyse. Lors de ces rencontres, le travail concret du chercheur sera abordé à travers des présentations, des discussions. De plus, certains outils seront présentés par leurs utilisateurs (Stories matter, Toolbox par exemple).

Les étudiants aux cycles supérieurs y trouveront également des ressources pour la transcription d’entretiens (F4/F5) ou la transcription vocale (Dragon). Dans le cadre de leur recherche, ces derniers pourront d’ailleurs y avoir accès pour des périodes définies.

Enfin, c’est un espace qui accueille les activités des étudiants des cycles supérieurs dans le cadre de leurs activités liées à la recherche : café terrain, ateliers ou groupes de rédaction.

Le laboratoire est situé au local C-3075 du pavillon Lionel-Groulx.

Coordonnatrice
Ingrid Hall, professeure adjointe


Laboratoire de recherche en relations interculturelles (LABRRI)

Le Laboratoire de recherche en relations interculturelles de l’Université de Montréal est un lieu de recherche, d’enseignement et de développement d’expertise en relations interculturelles.

Créé en 2010, le LABRRI réunit des chercheurs, des intervenants et des étudiants qui s’intéressent aux dynamiques des relations sociales en contexte interculturel. Notre programme de travail, qui se veut un croisement de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée, met à profit aussi bien les avancées de la connaissance dans les domaines de recherche en sciences humaines, que l’expertise et les savoirs communautaires et institutionnels. 

Nous voulons non seulement comprendre de façon empirique les enjeux historiques et politiques de la réalité plurielle qui caractérisent les sociétés contemporaines, mais aussi les présupposés épistémologiques de toute discipline qui a contribué à la recherche interculturelle (l’anthropologie, la philosophie, la psychologie, les sciences politiques, la communication et la sociologie, pour ne citer que celles-ci).

Dans nos travaux nous accordons une attention particulière aux différents acteurs concernés par les situations interculturelles ainsi qu’au développement des compétences individuelles et organisationnelles. Ceci veut dire que nous travaillons en partenariat et avec une méthodologie qui s’inspire des approches collaboratives.

Voici quelques axes de recherche du laboratoire :

▪     Dynamiques interculturelles dans l’espace urbain et villes interculturelles

▪     Politiques publiques et cadres de référence pour l’action interculturelle

▪     Epistémologie de l’interculturel et conceptions de l’interculturel à travers le globe

▪     Outils méthodologiques pour l’analyse et l’évaluation de l’interculturel

▪     Compétences interculturelles individuelles et organisationnelles

 

Responsable du Laboratoire
Bob White, professeur titulaire

En savoir plus

Archéologie

Laboratoire d'analyse archéologique et zooarchéologique

Ce laboratoire sert à la fois à la conservation et à l’enseignement en archéologie préhistorique et en zooarchéologie.

Conservation

Le Laboratoire accueille diverses collections artéfactuelles du Québec, empruntées par les archéologues du Département à des fins de recherche et d’enseignement. Une importante collection de référence en zooarchéologie y est également conservée.

Enseignement

Le Laboratoire sert aussi aux séances pratiques de 2 cours :

Les séances pratiques du cours ANT2210 initient une trentaine d’étudiants par année au travail en laboratoire. Elles constituent une excellente préparation au stage de l’École de fouilles préhistoriques.

Enfin, c’est dans ce laboratoire que les zooarchéologues rattachées à l’Osthéothèque de Montréal (voir fiche ci-dessous) participent aux activités d’enseignement et de recherche du Département.

Le Laboratoire d'analyse archéologique et zooarchéologique se trouve au local C-3105 du pavillon Lionel-Groux.

Responsables du laboratoire
Claude Chapdelaine, professeur titulaire
Pierre Corbeil, professionnel en archéologie 

Responsable de l’Ostéothèque
Claire Saint-Germain, chargée de cours

Laboratoire d'archéologie historique

Ce laboratoire permet aux étudiants de 2e et 3e cycles en archéologie historique et maritime d'étudier des collections dans le cadre de leur mémoire ou leur thèse. Il est équipé de microscopes et de logiciels spécialisés en traitement d'images, en dendrochronologie, en analyse des données sonar et en magnétométriques marines (Hypack Max).

Les instruments de dendrochronologie servent à l'établissement de références pour le cèdre de l'Est ainsi qu'à la datation d'édifices patrimoniaux dans la vallée du Saint-Laurent, à l'île d'Orléans et en amont de l’île de Montréal.

Les laboratoires d'archéologie historique et maritime ont été mis sur pied grâce à des subventions de la Fondation canadienne pour l'innovation et du Musée Pointe-à-Callière. Ils offrent un équipement de pointe et permettent des collaborations de recherche interinstitutionnelles au Québec et au Canada.

Les recherches liées aux fouilles du stage en archéologie historique se déroulent dans ce laboratoire, situé au local C-3096 du pavillon Lionel-Groulx.

Consultez la section Stages du site pour tout savoir sur l’École de fouilles en archéologie.

Découvrez le Groupe de recherche en dendrochronologie historique (GRDH) de l’UdeM.

Responsables du Laboratoire 
Brad Loewen, professeur titulaire
Christian Bélanger, administrateur de système

Laboratoire d'archéologie maritime

Les étudiants de 2e et 3e cycles en archéologie historique et maritime peuvent travailler au sein de laboratoires équipés spécialement pour ces domaines d'études.

Situé au pavillon Roger-Gaudry, le laboratoire d'archéologie maritime renferme tous les instruments nécessaires à l’archéodendrochronologie, dont une courroie de mesurage, le logiciel TSAP-Win, une binoculaire, un microscope ainsi que des outils d'échantillonnage. Il constitue le noyau central des activités du Groupe de recherche en dendrochronologie historique.

La fonction principale du Laboratoire est l’étude des sites archéologiques submergés. Hormis les bassins et le rangement pour la réception et le traitement du bois archéologique, le Laboratoire est équipé d’un ensemble complet d’instruments de prospection et de recherche subaquatique : 

  • sonar à balayage latéral (Edgetech 272);
  • sonar à balayage classique (radial, Kongsberg Mesotech MS-1000);
  • sondeur de sédiments (Imagenex DF-1030);
  • magnétomètre marin (Geometrics G-881);
  • appareil photo et caméra (Nikon, Amphibico);
  • robot (ROV, Video Ray);
  • bouteilles, vestes, détendeurs, motopompes, compresseur.

Les activités en milieu aquatique sont rendues possibles par le Côte-des-Neiges, un bateau de 9 mètres spécialement conçu pour la recherche archéologique. Construit en 2005 par la compagnie Fab-Tech de Terre-Neuve et équipé d'un système de navigation Raymarine, il loge au Club de yacht de Saint-Lambert, à 20 minutes de l'Université.

Le Laboratoire d’archéologie maritime a mené plusieurs projets au fil des ans :

  • étude des niveaux lacustres et fluviaux au Québec depuis l’Holocène;
  • fouilles subaquatiques à la station de pêche basque de Petit-Mécatina sur la Basse-Côte-Nord;
  • recherche sur les épaves du Régime français dans l’estuaire du Saint-Laurent.

Les laboratoires d'archéologie historique et maritime, mis sur pied grâce à des subventions de la Fondation canadienne pour l'innovation et du Musée Pointe-à-Callière, offrent un équipement de pointe et permettent les collaborations de recherche interinstitutionnelles au Québec et au Canada.

Responsable du Laboratoire
Brad Loewen, professeur titulaire

Laboratoire d'archéologie mésoaméricaine

Le laboratoire d’archéologie mésoaméricaine est un lieu d’étude des artéfacts, des cartes de reconnaissance et d’analyse d’image des sites et du matériel provenant de Mésoamérique. Le laboratoire sera doté d’ordinateurs équipés pour la technologie SIG et d’une base de données d’analyses, d’un instrument portable de fluorescence aux rayons X pour l’analyse chimique des artéfacts, ainsi que d’outils pour l’analyse des céramiques et d’une approche expérimentale pour l’étude de sa production. Le laboratoire est aussi utilisé pour offrir plusieurs cours et séminaires.

Responsable du Laboratoire
Christina Halperin, professeure adjointe
Pavillon Lionel-Groulx, bureau C-3050

Laboratoire d'archéologie préhistorique

Ce laboratoire est consacré à l’analyse de collections d’artefacts et écofacts provenant essentiellement de sites archéologiques préhistoriques du Québec et d’autres régions du Nord-Est américain, incluant une partie des collections résultant de l’École de fouilles préhistoriques associée au cours ANT3283 (Techniques de fouilles sur le terrain). Les collections y sont étudiées par les étudiants gradués et le chercheur responsable du laboratoire.

Le laboratoire dispose d’équipements permettant le traitement post-fouille (nettoyage, catalogage et entreposage) et la réalisation d’analyses tracéologiques (microscope métallographique, binoculaires, collections de référence, espace et matériel d’expérimentation). Il renferme aussi une masse importante de documents inédits (cartes et plans, notes de terrain, rapports de fouilles, thèses et mémoires) en plus d’espaces de travail individuel pour les étudiants de tous les cycles et d’un espace central pour la tenue d’activités pédagogiques.

Le laboratoire est situé dans le local C-3088 du pavillon Lionel-Groulx.

Responsable du laboratoire

Christian Gates St-Pierre, professeur adjoint

Laboratoire de caractérisation chimique non destructive

Ce laboratoire est hébergé par le Département de chimie, au local A-641 du pavillon Roger-Gaudry. Grâce à un appareil de fluorescence aux rayons X Epsilon 5 de Panalytical, les chercheurs analysent une variété de matériaux archéologiques (roche, céramique, verre, métaux, sols, ossements) de façon non destructive, une première au Canada.

L’instrument Epsilon 5 permet aussi l’analyse automatisée de dizaines d’échantillons de façon séquentielle, ciblant les éléments majeurs et mineurs ainsi que les traces et terres rares.

Le Laboratoire possède des douzaines d’étalons internationaux certifiés et une presse fabriquant des pastilles pour l’étalonnage de l’instrument et la vérification de la précision, de la justesse et de la reproductibilité des résultats analytiques.

Responsables du Laboratoire
Adrian L. Burke, professeur titulaire, archéologue

Laboratoire de l'École de fouilles préhistoriques

Ce laboratoire abrite les diverses collections qui ont été amassées dans la région du lac Mégantic par l’École de fouilles préhistoriques. Y est aussi conservée toute documentation produite dans le cadre de recherches en association à l’École.

Ces collections d’importance majeure, non seulement pour le Québec (seule collection du Paléoindien ancien) mais aussi pour l’ensemble du Nord-Est américain, sont disponibles pour les thèses, les mémoires et les travaux pratiques. Elles incluent des milliers d’objets en pierre, en céramique et en os, entreposés dans des boîtes d’archive ou des tiroirs. Des milliers de fiches cartonnées, des centaines de cahiers de fouille, de cartes, de plans, de dessins et de photos complètent ces collections. Une partie de la documentation est informatisée.

Le Laboratoire regroupe diverses collections documentaires sur l’anthropologie en général, sur la préhistoire du Québec et sur divers sujets spécifiques, dont la période paléoindienne et les Abénaquis, qui occupaient le Méganticois à la fin de la préhistoire. Il se loge au local C-3008 du pavillon Lionel-Groulx.

Responsables du Laboratoire
Claude Chapdelaine, professeur titulaire
Pierre Corbeil, professionnel en archéologie

Laboratoire d’archéozoologie

Le Laboratoire d’archéozoologie, situé au local C-3045 du pavillon Lionel-Groulx, accueille les chercheurs et les étudiants souhaitant poursuivre des recherches dans ce domaine. Le Laboratoire comprend une importante collection ostéologique, la collection Pierrard-Bissaillon, qui inclut plus de 1000 spécimens de vertébrés terrestres et maritimes. Élément indispensable de la recherche en archéozoologie, la collection de référence sert également à l’enseignement de 1er cycle et de cycles supérieurs. Consultez la page du cours ANT2270 – Introduction à la zooarchéologie pour en connaître davantage.

Le Laboratoire entretient des liens avec de nombreux organismes qui permettent aux étudiants en archéozoologie d’organiser des stages de recherche et de profiter d’échanges universitaires. Dans le cadre d’une entente entre le Département d’anthropologie et le Muséum national d’Histoire naturelle (Paris), plusieurs stagiaires de l’UdeM ont été accueillis à l’Institut de préhistoire humaine, sous la supervision de Madame Patou-Mathis.

La collection peut être consultée avec l’accord de la responsable, la professeure Ariane Burke.

Liens utiles en archéozoologie

Responsable du Laboratoire
Ariane Burke, professeure titulaire

Laboratoire de préhistoire du Québec

Ce laboratoire, situé au local C-3103 du pavillon Lionel-Groulx, entrepose des collections archéologiques du Québec souvent en cours d’analyse. Elles sont associées à des projets étudiants (maîtrise et doctorat) et à ceux du professeur Adrian L. Burke sur la préhistoire du Québec.

Les collections incluent des objets du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie, de l’Abitibi, de l’Estrie et d’autres régions.

Le Laboratoire abrite aussi le Centre de référence lithique du Québec (CRLQ). Fondé par Yvon Codère, le CRLQ contient plus de 500 échantillons géologiques de roches utilisées dans le passé pour fabriquer des outils dans le Nord-Est américain. Cette collection est mise à la disposition de la communauté archéologique pour consultation sur rendez-vous.

Une collection de référence de lames minces pétrographiques, des sources principales de matière première lithique, a aussi vu le jour au Laboratoire, qui est muni d’un microscope pétrographique Hund-Wetzlar.

Responsable du Laboratoire
Adrian L. Burke, professeur adjoint

Laboratoire de préparation d'échantillons

Ce laboratoire « propre », situé au local C-3081 du pavillon Lionel-Groulx, sert à la préparation d’échantillons pour l’analyse physico-chimique. Il possède un broyeur planétaire, des mélangeurs et un four. Les roches et autres échantillons géologiques sont réduits en poudre afin de les comprimer en pastilles dans une presse hydraulique.

Responsable du Laboratoire
Adrian L. Burke, professeur titulaire

Laboratoire de zooarchéologie de l'Ostéothèque de Montréal

L’Ostéothèque de Montréal est un organisme sans but lucratif hébergé par le Département d’anthropologie. Il possède plus de 700 squelettes désarticulés de mammifères, d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens et de poissons du Québec. Ils servent d’outils à l’enseignement et à la recherche dans un contexte nord-est américain.

L’Ostéothèque offre des services de diffusion et d’expertise, notamment en zooarchéologie, en anatomie comparée, en zootechnie, en alimentation et en stratégies de subsistance.

Les étudiants inscrits au cours ANT3270 (Méthodes d’analyse en zooarchéologie) ont accès au Laboratoire pendant la durée du cours pour y effectuer des travaux pratiques. Il occupe les locaux C-3105 et C-3034 du pavillon Lionel-Groulx.

Pour plus de renseignements sur l'Ostéothèque de Montréal, consultez le site du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Directrice de l’Ostéothèque de Montréal
Michelle Courtemanche

Responsable de la collection et du Laboratoire
Claire St-Germain
514 343-7518

Groupe de recherche en dendrochronologie historique (GRDH)

Le GRDH est un organisme sans but lucratif situé au Département d'anthropologie de l’UdeM. Il regroupe des chercheurs souhaitant faire avancer la dendrochronologie et la datation de sites historiques et préhistoriques au Québec.

Les objectifs du Groupe sont :

  • la recherche, l’échantillonnage et l’analyse des constructions anciennes et des sites archéologiques;
  • la construction des référentiels dendrochronologiques;
  • l’aide à la formation et à l'embauche d'étudiants et de chercheurs;
  • la diffusion libre et gratuite des données acquises.

EN SAVOIR PLUS

Groupe de recherche sur la dispersion des hominidés (GRDH/HDRG)

Le Groupe de Recherche sur la Dispersion des Hominidés (GRDH/HDRG) est constitué de chercheurs de l’Université de Montréal et de McGill University. L’équipe, établie depuis 2005 et financée par le Fonds de Recherche Québécois sur la Société et la Culture (FRQSC), propose d’explorer les bases évolutives de la dispersion des hominidés. Un des objectifs vise à explorer l’utilisation de la modélisation écologiques comme moyen pour tester les hypothèses relatives aux vagues de dispersion ainsi que la modélisation des mécanismes évolutifs qui les sous-tendent. L’objectif premier consiste à proposer le meilleur outils de modélisation afin d’étudier les mouvements de populations préhistoriques par le moyen d’analyses corrélatives, de modélisations spatiales (SIG), de simulations et de modèles intégratifs.

Bioanthropologie

Laboratoire de bioarchéologie humaine

Le Laboratoire de bioarchéologie humaine renferme plusieurs collections ostéologiques empruntées à de multiples organismes (Ville de Montréal, Parc Canada, etc.) pour diverses analyses (âge, sexe, diète, pathologies, morphologie, variations, origines). Elles sont utilisées pour de nombreuses recherches (doctorales et de maîtrise) et permettent la présentation d'études concrètes de cas à l'occasion d'enseignements bioarchéologiques (ANT2470, ANT3470, ANT6470).

Les pathologies dentaires et osseuses sont documentées sur place macroscopiquement et le sont radiographiquement grâce à la mise en place du laboratoire voisin en Paléoanthropologie et Écomorphologie (C-3054). Les analyses sont réalisées entre autres grâce à des collaborations avec la Pr Anne-Marie Grimoud de l'Université de Toulouse III - Paul Sabatier et avec la Pr Megan Brickley (McMaster University). Le Fonds France Canada pour la Recherche (FFCR, 2012-2014) a permis d'élargir l'étude des populations historiques euro-québécoises en cours dans ce laboratoire, à celle des populations françaises potentiellement ancestrales (Caen). Le groupe de recherche As2 (Pr Adrian Burke) finance aussi grandement diverses analyses et conférences en lien avec ces projets bioarchéologiques (alimentation des populations de la Vallée du Saint-Laurent).

Le Laboratoire, qui loge au local C-3086 du pavillon Lionel-Groulx, est aussi une plaque tournante pour les divers étudiants investis dans l'étude de ces collections, ainsi que les chercheurs venant de l'extérieur et collaborant aux projets. Les collections sont échantillonnées pour diverses analyses effectuées dans des laboratoires extérieurs, tels que celui du Geotop à Montréal (UQAM, Pr R Stevenson, J-F Hélie), qui se penche sur les aspects paléochimiques (diète, lieu de résidence) et l'ADN ancien (Pr Ferran Casals, Universitat Pompeu Fabra, Barcelona).

Responsable du Laboratoire
Isabelle Ribot, professeure agrégée

Laboratoire de paléoanthropologie et ostéologie

Le Département d'anthropologie encadre un laboratoire de paléontologie humaine et d'ostéologie. Ce dernier s’affirme comme une ressource importante pour l'enseignement et la recherche.

Le Laboratoire contient 500 moulages (copies) crâniens et postcrâniens provenant de divers spécimens de primates et d'hominidés fossiles, datant de périodes allant de l’Éocène à aujourd’hui. Il abrite aussi une collection de plus de 85 crânes de primates récents (surtout macaques) ainsi que quelques squelettes complets incluant ceux de chimpanzés. 

Le Laboratoire possède également une collection de squelettes humains, dont 45 crânes et des ossements postcrâniens récents, de même que quelques autres spécimens de différentes régions du monde.

Le Département d’anthropologie propose 2 cours (ANT2430 – La paléontologie humaine et ANT2470 – Méthodes d’ostéologie humaine) qui sont enseignés au Laboratoire. Ils permettent aux étudiants de se familiariser avec certains aspects de la collection. Le Laboratoire est situé aux locaux C-3035 et C-3041 du pavillon Lionel-Groulx.

Responsable du Laboratoire
Michelle Drapeau, professeure agrégée

Laboratoire de paléoanthropologie

Ce laboratoire possède quelques collections archéologiques humaines d'origine québécoise, dont une dizaine d’individus d’origine européenne datant approximativement du 18e siècle, ainsi que tous les primates de la collection zoologique Piérard et Bisaillon. Le Laboratoire inclut aussi certaines pièces d'équipements portatifs qui permettent l'étude de spécimens osseux (numériseurs tridimensionnels de surface Nextengine et Microscribe, verniers, etc.) ainsi que certains logiciels permettant l'analyse de ces données tridimensionnelles. Le Laboratoire occupe le local C-3041 du pavillon Lionel-Groulx. 

Responsable du Laboratoire
Michelle Drapeau, professeure agrégée

Bioanthropologie et archéologie

Laboratoire d'écomorphologie et de paléoanthropologie

Ce laboratoire a été conçu pour les analyses écomorphologiques. L’écomorphologie explore le lien complexe entre la morphologie d’une espèce, son contexte écologique, social et génétique, ainsi que de son modèle de développement et sa mobilité. Ce laboratoire nous permettra donc d’explorer les liens entre l’écologie (ex: le degré de mobilité, la nutrition) et la morphologie osseuse et dentaire, ainsi que l’étude de la relation entre la morphologie osseuse et l’écologie, par le biais d’une approche comparative des vertébrés terrestres (Burke), les primates et hominidés fossiles (Drapeau) et les humains (Ribot).

Nous offrons aux utilisateurs la possibilité de formation et d’utilisation des appareils suivants : Macroscope Olympus DSX-100 (confection d’images tridimensionnelles; ostéométrie); Microscope Olympus BX043 Turboscan (lecture de lames histologiques à très haute résolution); pQCT scanner (quantification de la densité osseuse; images tridimensionnelles à haute définition); Système de radiographie (Rayon X); Scanneurs tri-dimensionnels (Nextengine). Nous offrons également la confection et l'analyse (en lumière polarisée) de lames minces de tissus minéralisés.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site web du Laboratoire.

Responsable du Laboratoire

Ariane Burke, professeure titulaire

 

Coresponsables du Laboratoire

Michelle Drapeau, professeure agrégée

Isabelle Ribot, professeure agrégée